Mémoire “Renouveau du genre fantasy pour la jeunesse dans Ellana de Pierre Bottero” – Émilie Boulé-Roy

Introduction du Cercle

Depuis les années 2000, la littérature jeunesse connaît son âge d’or majeur. Boom des parutions, les auteurs s’engouffrent dans la SFFF et l’imaginaire pour une littérature d’évasion. Vraiment ?

Certains auteurs résistent… Fini Tolkien, place à Philip Pullman, qui referme la page de la littérature d’évasion. Dans son sillage, en France, Ellana de Pierre Bottero brise les codes avec le reste de son univers pour le renouveau de mythes peu exploités dans l’Imaginaire. Féminisme, Amazones, Mélusine. Retour au réel. Position individualiste. Libertaire. La lecture d’évasion explose pour laisser place à de nouvelles formes….

Dans son mémoire, intitulé “Renouveau du genre fantasy pour la jeunesse dans Ellana de Pierre Bottero” publié en 2014, Émilie Boulé-Roy nous livre une fine analyse des topoï revisités, transgressés en beauté dans Ellana, le premier tome du Pacte des Marchombres. À lire sans modération.

Télécharger le mémoire

Bouton de téléchargement

Public

Ce genre de publication est plutôt à destination d’universitaires, de futurs chercheurs sur Pierre Bottero. Cependant, n’hésitez pas à vous plonger dedans, ce mémoire est tout à fait accessible à n’importe quel lecteur assidu, de Pierre Bottero ou de d’autres auteurs ! Dans tous les cas, cette analyse saura vous donner des clés de lecture intéressantes, de quoi pousser plus loin la lecture de l’œuvre de Pierre Bottero  et de la resituer dans le cadre des enjeux de l’Imaginaire.

Droit d’auteur : Tous les droits sont réservés à l’autrice. Le mémoire étant en libre accès sur Internet (sur le site de l’université de Montréal), je me permets de le remettre en téléchargement ici.

Les autres recherches universitaires sur Pierre Bottero :

  • MémoireRenouveau du genre fantasy pour la jeunesse dans Ellana de Pierre Bottero“, de Émilie Boulé-Roy, 2014.
  • MémoireLe comique dans la littérature fantasy de jeunesse ; Analyse de La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero” de Chloé Richard, 2017
  • MémoireLa Fée, l’enchanteur, et leur(s) monde(s) : Réécritures antiques et médiévales dans la Quête d’Ewilan.” de Florie Maurin, 2018.
  • MémoireConstruction et cohérence des univers-mondes dans les cycles de Pierre Bottero.” de Valentine Martin-Lacoste, 2018
  • Mémoire sur Le Chant du Troll, Scylla Paté
  • Mémoire sur l’adaptation BD d’Ellana, Kalypso
  • MémoireLes mondes de Bottero : Un espace de fantasy entre tradition et inventivité“, de Mélanie Maillard, 2020

Pour aller un peu plus loin…

Le Pacte des Marchombres est une œuvre si énorme que trouver un angle d’attaque pour l’aborder n’est pas chose aisée. Émilie Boulé-Roy a soigneusement sélectionné son sujet, un choix de sécurité tout d’abord car en formalisant les topoï auxquels Pierre Bottero se réfère, le sujet permet de discerner en quoi l’œuvre de Pierre Bottero est originale, et renouvelle le genre. Choix stratégique aussi, car c’est probablement l’angle d’attaque le plus à même de changer les idées préconçues des universitaires croulants et critiques sur le genre de la fantasy, et plus particulièrement la jeunesse : montrer en quoi précisément l’œuvre ne rentre pas dans la “paralittérature” ou littérature “commerciale”. Redorer le blason d’une manière solide, mais aussi lucide.

Ne vous y trompez donc pas, sous un sujet d’apparence simpliste sur les réécritures et réutilisations des mythes, le mémoire ne se restreint pas à une analyse de l’univers et de ses potentiels ou non clichés. Non, il s’attelle au cœur du sujet qui nous intéresse le plus : à savoir une analyse fine de la trajectoire d’Ellana dans le premier tome, en interprétant d’une manière relativement solide chacune des étapes de ce parcours initiatique.

Certains points me posent question, comme le fait qu’Ellana assurerait la transmission à un héritier les valeurs marchombres par une maternité libre proche de celles des Amazones, et non par l’enseignement à Salim. Ou encore, dans la conclusion, le fait qu’Ellana serait une déresponsabilisation des enjeux de la société par ses préoccupations individualistes, que je contrebalancerais par l’existence du tome 3 du Pacte (où les enjeux politiques la rattrapent et mettent en avant le collectif). Cependant la plupart des points me frappent et ouvrent des horizons de relecture.
En voici deux parmi les (très) nombreux soulevés.

Fantasy ?

Une des choses qui m’a marqué durant cette lecture est la révélation d’à quel point Ellana relève d’une figure divine, mythique et idéalisée – du moins dans sa construction. C’est une chose d’avoir la conscience d’être en face du modèle parfait, s’en est une autre de formaliser et comprendre les mécanismes qui y mènent.
Plus frappant devient alors le contraste avec le concept de marchombre en général, ou même les compétences qu’utilise Ellana. En effet, même si le niveau d’Ellana est légendaire, inaccessible, il n’en est rien des compétences en elles-mêmes, ou de la philosophie marchombre. Seule la figure d’Ellana relève de la fantasy, le marchombre, lui, est dans une rupture totale avec les précédentes trilogies, d’un ressort réaliste. Et même parfois post-moderne et anachronique (Les interviews de Jack Maldosh, nous y voilà…)

Féminisme

Lecture d’autant plus puissante que le mémoire formalise aussi le féminisme de Pierre Bottero et des marchombres, un féminisme qui ne vise pas (que) la glorification/reconnaissance d’un genre. Pour Émilie Boulé-Roy, la nature marchombre que décrit Pierre Bottero “semble tendre vers une certaine homogénéisation du féminin et du masculin“. Si, pour reprendre les mots de Cartes Blanche à Pierre Bottero, ce dernier valorise des qualités d’ordinaire attribuées à la féminité, on sent la conscience intuitive chez l’auteur que le genre est une construction, que les marchombres, à défaut de s’en extraire, transcendent.

Sans contexte un travail d’une grande qualité qui aide à aborder les doubles lectures de l’œuvre.
Bonne lecture à ceux qui s’y lanceront, vous ne le regretterez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.