Critique : La Fille dans l’écran – L. Lubie & M. Desveaux


Une réelle pépite que ce roman graphique écrit et dessiné à quatre mains. La Fille dans l’écran nous plonge dans une rencontre entre deux femmes, deux univers, si différents mais dont les protagonistes sont toutes les deux pourtant très proches.

L’histoire

Couverture La fille dans l'écran - 1 Côté N&B et un côté couleur
Couverture La Fille dans l’écran

Le roman est présenté d’une manière très ingénieuse, chaque personnage a sa page, on lit donc successivement en parallèle deux vies : celle de Coline, en noir et blanc, et celle de Marley, bien plus pétillante et colorée.

Coline est une jeune femme, entrée depuis peu dans l’âge adulte, triste et perdue, elle s’accroche à sa passion et son talent : le dessin. Malheureusement, sa vie n’est pas des plus faciles et cela est souligné par un choix graphique très simple et pourtant très profond : le noir et blanc.

Marley est, elle, une femme bien installée, qui a déjà bâti en partie sa vie à Montréal et qui semble se satisfaire de son quotidien dynamique de trentenaire.

Critique

Scénario

Le scénario est en soit assez classique, on assiste à une rencontre entre deux personnages, à la fois très différents et à la fois extrêmement proches. Cette ambivalence est très bien jouée, notamment au niveau graphique. Les personnages se rencontrent et là commence leur réel développement. Le fil rouge est suivi durant tout le livre, même si l’on remarque parfois des écarts afin d’approfondir certaines scènes ou personnages. L’écriture est intéressante, il n’y a pas de côté répétitif, que l’on peut craindre dans ce genre de livres parallèles, au contraire, les dialogues déjà lus sont coupés de diverses manières très astucieuses.

Les personnages principaux et secondaires sont profonds et bien caractérisés, les autrices ne se sont pas contentées d’une opposition simple, mais, par divers traits, proposent des réalités complexes qui rendent cette histoire bien réelle.

Le fait d’aborder la rencontre via internet est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, de par la stigmatisation des amitiés et amours via internet, qui sont pourtant de réelles sources de sociabilité et le livre va en ce sens. La quête des personnages : donner sens à sa vie, prendre son envol, voire sa liberté, est réellement touchante et sa construction très bien structurée.

Dessin

Enfin, niveau graphique, les deux genres se complètent parfaitement. Parfois, certaines pages semblent même se répondre, bien que les personnages ne soient pas ensemble. Le travail des couleurs est vraiment très beau, ainsi que des éléments et détails ajoutés. Le livre est plaisant à lire et c’est un bel objet, qui donne envie de se le procurer. J’ai tout particulièrement préféré les pages en duo, qui sont très bien réalisées et l’on voit que les deux univers se mélangent en parfaite harmonie.

En conclusion, je dirais que La Fille dans l’écran est une réelle pépite à découvrir, à lire et à relire sans limites !

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.