Isayama

Il est temps de conclure l’état des lieux sur le Cycle de l’Ailleurs de Pierre Bottero avec l’album jeunesse Isayama, paru en 2007…


RésuméCouverture d'Isayama

Isayama, aiguille aux mille dangers pour ceux qui s’y attaquent, fait rêver le jeune Kwaï depuis sa tendre enfance. Les caravanes échouent une à une… Et Kwaï observe, attendant son heure.

« – Celui-là est fort et respectueux, volontaire et humble. Il va certainement se percher sur la tête d’Isayama.
– Celui-là aurait pu réussir. »

Au travers des leçons de son aïeule, Kwaï va apprendre ce qui lui manque pour se réaliser.

Isayama

« Isayama était pareille à nulle autre montagne.
Elle jaillissait de la plaine des Fleurs sans le moindre avertissement comme une titanesque tour minérale qu’auraient bâtie des géants pour se lancer à la conquête des étoiles.
Sur des centaines de mètres, elle n’était que falaise lisse et verticale, presque miroir.
Puis, plus haut, elle devenait rocs acérés, gouffres et surplombs rocheux.
Plus haut encore, elle se faisait neige, glace et crevasses sans fond.
Son sommet enfin, si haut que, vu de là, le village était semblable à une miette de pain, son sommet était une aiguille de diamant que les dieux avaient polie jusqu’à ce que rien, pas même la neige, ne puisse y tenir.
Mais cela, seuls les oiseaux le savaient. »

Critique

La vocation de Pierre à enseigner est lumineuse, et ses propositions sont de véritables cairns qui montrent les chemins d’altitude. Encore une fois, il ne désenchante pas de sa recette en trois parties. Trois étapes pour éprouver Kwaï, le faire grandir. Et le lecteur avec.
Trois leçons pour transmettre des maîtres-mots essentiels. Trois cairns.

Dans une première étape, Kwaï va découvrir le concept d’harmonie, et le respect qu’il induit. Dans une seconde, le doute et l’humilité seront les valeurs essentielles, et enfin, cultiver sa créativité, son grain de folie sera la dernière étape qui lui permettra d’atteindre son but. Rien de nouveau sous le soleil des thématiques de notre auteur préféré, mais toujours une nouvelle manière de les amener, de nouvelles phrases et émotions pour nous transporter.

Je vous laisse découvrir par vous-mêmes le dépassement ultime de ces étapes.

« Ce qui compte, ce n’est pas le but mais le chemin que l’on prend pour l’atteindre. »

L’illustration

Jean-Louis Thouard est aux pinceaux pour accompagner en dessins cette escalade littéraire. Il découpe astucieusement les textes de Pierre pour immerger le lecteur dans un univers très caractérisé, délicatement cisaillé et aux couleurs très douces à la fois.

Clins d’œil

A priori, cette œuvre ne serait pas liée au Cycle de l’Ailleurs. Cependant, au travers des lignes escarpées qui jalonnent Isayama, vous pourrez retrouver des références à un Empire, aux Marches de Glace (Les Mondes d’Ewilan), à Oncha (ruines de Jurilan dans les Âmes Croisées), aux plaines des barbares de l’Ouest (Jurilan, les Âmes Croisées) et plus évasivement à la Mer de Soie (qui est peut-être une référence à la soie de RinkJar dans les Âmes Croisées).

Conclusion

L’écriture d’Isayama est très condensée pour répondre à la contrainte des premières lectures, ne s’autorise aucune fioriture et est claire comme l’eau des torrents de la montagne. On y retrouve sa poésie habituelle, les touches d’humour, et enfin une plume qui touche juste, à tous les coups.

Isayama a été adapté en spectacle vivant par deux fois, tout d’abord par la Compagnie Exodus (notre article ici), puis par Quentin Ripoll et Matthieu Garreau (notre article par ).

Références :

  • EDITEUR : Milan Jeunesses
  • ISBN/EAN : 9782745925541
  • Date de Parution : 2007

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.