Le point sur le film Ewilan


La genèse du projet :

Le film Ewilan, concrétisé en 2017, est un court-métrage de quelques minutes sur le tout début de la saga Ewilan, qui met ainsi à l’écran le premier “pas sur le côté” de l’héroïne. Le projet, porté par de petites boîtes de productions indépendantes, est à but non lucratif et la plupart de ses contributeurs sont bénévoles. Les producteurs ont fait appel à un financement participatif pour obtenir les quelques fonds nécessaires à la qualité professionnelle ambitionnée par l’équipe.

L’équipe :

Guillaume Deleuze, le porteur originel du projet. Il a travaillé sur les post-productions (notamment les effets spéciaux) de d’autres projets, comme Thor 3. Pour Ewilan, il réalisé en plus le scénario et le script.

 

Manuel Laurent, producteur, a fondé sa boite et s’est occupé de la production du court-métrage Ewilan. Il a accepté de répondre à nos questions afin de voir plus clair sur le projet, merci à lui !

 

Capucine, l’actrice de Camille / Ewilan, et Joffrey l’acteur du chevalier Bjorn.

(Ainsi que beaucoup d’autres contributeurs que nous vous invitons à découvrir sur la page Ulule du projet…)

La production :

Un extrait du découpage technique ainsi qu’un extrait du storyboard :

 

Le tournage : quelques images inédites !

La scène de l’accident avec le camion, qui déclenche le pas sur le côté :

L’arrivée dans la forêt de Barail :

Interview de Manuel Laurent

(Producteur sur le court-métrage)

“- Comment est venue l’idée du projet ?
Le porteur du projet originel est le réalisateur Guillaume Deleuze, qui était un ami de longue date. Après avoir écrit le scénario et dessiné le storyboard tout seul, il m’a fait part de sa volonté de lui donner vie à l’écran et je l’ai rejoint en tant que producteur. À nous deux, nous avons monté le court-métrage, procédé à la quête de financements, pris contact avec les ayants-droits de l’univers d’Ewilan, puis recruté l’équipe, tourné le film, etc…
– Quel était le projet au départ ?
Le projet au départ était exactement celui présenté sur la page Ulule, à savoir un court métrage de 4 à 5 minutes illustrant le premier chapitre du premier livre de la Quête d’Ewilan. Seuls trois personnages y font leur apparition : Camille, Bjorn et un Ts’lich.
– Comment (et quand) l’idée s’est-elle concrétisée ?
Au printemps 2017, avec la mise en chantier du tournage, puis à l’été 2017 pour le tournage en lui-même. Ça n’a pas été évident compte tenu de nos ressources très limitées (tout le monde était bénévole) et de nos ambitions élevées. Ceci dit nous étions très satisfait du résultat.
– Pouvez-vous nous présenter la boîte de production  ?
Ce sont en pratique deux boîtes de production différentes, bien que non officielles puisque ne disposant pas de statuts légaux. Celle de Guillaume (Sparklight Studio), créateur du film et de la totalité des effets spéciaux, et la mienne (ADAM) qui s’est occupé de l’entièreté de la logistique et des négociations avec les ayants-droits.
– Comment Rageot a-t-il réagi au projet ? Comment s’est déroulée votre collaboration ?
Cette réponse pourrait être développée pendant des heures, je me contenterai de vous faire un résumé aussi précis que possible. Le premier contact fut très positif, nous avons immédiatement obtenu un rendez-vous avec la directrice, Mme Murielle Coueslan, avec qui nous avons pu échanger sur le sujet. Il ne s’agissait pas de leur demander une aide quelconque, plutôt leur bénédiction, car notre démarche n’étant pas commerciale il n’était pas question de parler d’intérêts financiers. Jusqu’ici tout va bien.
Par la suite, Rageot s’est montré très peu réactif face aux nombreux mails que nous leur avons adressé pendant le processus de préparation du film. Entre autres, notre invitation à ce qu’ils viennent sur le tournage est restée lettre morte. Ils sont redevenus actifs au moment de négocier un contrat non-exclusif de cession des droits, nous permettant à terme de présenter le court-métrage en festival uniquement. Ce qui correspond à une carte de visite dans notre métier.
Et enfin, en octobre 2018, suite à quelques maladresses de communication de notre part, Rageot nous a retiré du jour au lendemain, sans aucune négociation ni droit de réponse, l’autorisation d’adapter la Quête d’Ewilan en court-métrage. Le film était alors achevé à 90%, ce qui représentait pour nous deux années de travail.
– Pourquoi un financement participatif ? Pourquoi ce montant ?
Malgré des communauté éparpillées, nous savions que l’univers d’Ewilan possédait une solide fan-base et étions confiant de pouvoir obtenir un soutien financier de leur part. Aucune œuvre audiovisuelle n’a encore vu le jour autour de cet univers, c’était donc la bonne occasion. Car même en faisant appel à tout notre réseau, nous n’étions pas en mesure de payer de notre poche l’ensemble des dépenses à venir (qui s’élèvent au final à plus de 13 000 €).
Le financement participatif nous a permis de réunir la moitié de la somme, ce qui est loin d’être négligeable.
On aurait sans doute pu demander plus, mais sans aucune garantie de l’obtenir, d’autant que le temps pressait à l’époque pour des raisons diverses. Et organiser une campagne prend en vérité beaucoup de temps et d’énergie !
– Quelles ont étés les difficultés de l’adaptation ?
En termes artistiques, aucune en ce qui nous concerne. On savait qu’il serait difficile de rendre à 100% l’image que les lecteurs du livre se font de l’histoire, mais on espérait qu’ils nous pardonneraient certaines libertés au vu de notre investissement et de notre passion.
– Où en est le projet aujourd’hui ?
Le film n’a plus bougé depuis octobre 2018 et le courrier assassin de Rageot à notre encontre, nous retirant l’autorisation d’adapter la Quête d’Ewilan. La brutalité de leur démarche a entraîné des conflits au sein de notre équipe, nous n’avons pas su faire front pour trouver une parade à une situation que nous n’avions pas anticipée. Nous avons donc une version achevée à 90%, qui nécessiterait encore deux à trois mois de travail en termes d’effets spéciaux.
– Est-il possible de voir le film ?
Je prépare une version regardable pour les donateurs Ulule, agrémentée du making-of, pour juillet de cette année. Elle ne sera disponible qu’en lien privé et à leur attention unique. Nous ne voulons pas envenimer encore plus la situation avec Rageot en partageant la vidéo librement.
– Quelques mots à ajouter ?
Il aurait été plus intéressant pour vous que Guillaume réponde lui-même à cette demande d’interview, après tout c’est lui le fan de la première heure de l’univers d’Ewilan, mais le fameux courrier de Rageot l’a beaucoup affecté et il a depuis pris du recul dans cette affaire. J’aimerais pouvoir vous dire qu’on va arriver à réparer la chose… tout dépend de Rageot maintenant. Ce film ne demande qu’à voir le jour, et nous sommes très frustrés de ne pas pouvoir vous montrer le travail fantastique de notre équipe.”
EDIT 04/08/2019 :
– Le lien du Making Off final ! https://youtu.be/3bpFyuxjIKk Bon visionnage.

Sources :

One Reply to “Le point sur le film Ewilan”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.